La Vallée dérangeante: quand les robots mettent mal à l’aise.

La Vallée dérangeante (The uncanny valley en anglais) est un terme utilisé en robotique pour qualifier la réaction psychologique de rejet que peuvent éprouver certaines personnes devant un robot humanoïde qui serait très ressemblant à l’homme tout en possédant des imperfections qui le rendrait inquiétant et repoussant. Si vous avez regardé la vidéo ci-dessus il n’est pas impossible que vous ayez ressenti un certain malaise devant les expressions faciales de ce robot. Il s’agit certainement du robot le plus réaliste dans son imitation du visage humain. Il s’appelle Diego-San et est né à l’université de Californie. Il reprend la morphologie d’un bébé de 1 an et est capable d’exprimer de la joie, de la colère, de la surprise … Ce robot ne contrôle pas encore son corps mais les améliorations nécessaires sont en cours avec l’objectif de le rendre le plus performant possible dans ses interactions avec l’homme. Diego-San sera utilisé par des roboticiens, des sociologues et des psychologues pour mieux caractériser la relation homme-machine.

Dans la vidéo ci-dessus on peut voir un autre exemple impressionnant de ce genre de reproduction faciale. Il s’agit d’une version robotisée de la tête de l’auteur de science-fiction Philip K. Dick construite par l’entreprise spécialiste du domaine, Hanson Robotics (cette dernière est aussi a aussi participé à la mise au point de Diego-San). Dans le même genre on peut trouver les robots japonais de la famille Actroid, conçus par l’université d’Osaka, avec lesquels des émissions de télévision, des fonctions d’accueils et même des rôles de professeur ont été testées (vidéo ici). Ces robots androïdes ne sont pour l’instant pas capable de se déplacer ou d’utiliser leur mains mais cela pourrait rapidement changer comme nous allons le voir.

Le robot ci-dessus s’appelle Kenshiro et est développé par des chercheurs de l’université de Tokyo. Sa structure s’inspire du corps humain avec une taille de 1.58 m pour 50 kg et surtout 160 muscles artificiels destinés à mimer de façon la plus réaliste possible l’anatomie humaine. Imaginez la tête de Diego-San sur le corps de Kenshiro … ECCERobot est un autre exemple de ce type de robots, bien que moins avancé, mais son successeur ne devrait pas tarder: Roboy (photo ci-dessous), c’est son nom, fera sa première apparition le 8 mars 2013 en Suisse lors de l’exhibition Robots On Tour. Les chercheurs de l’université de Zurich ont lancés ce projet qui devrait durer 9 mois (un record) et qui devrait aboutir à un des robots humanoïdes les plus avancés au monde. Le financement de Roboy est en partie assuré par des dons reposants sur le principe du crowd funding. Si vous êtes intéressés, leur site est ici.

roboy

5 commentaires sur “La Vallée dérangeante: quand les robots mettent mal à l’aise.

  1. Pingback: Le Darpa Robotics Challenge: le grand concours de la robotique. Partie 3. « Futurscience

  2. Pingback: Sélection de vidéos. | Futurscience

  3. Pingback: Robot & Frank : les robots demain dans nos vies ? | Et si on en parlait

  4. Pingback: Quoi de nouveau en robotique ? (Partie 1) | Futurscience

  5. Pingback: VIDEO. Japon: Mon guichetier est un robot | ACTU-NEWS

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :